AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Novus est un forum de roleplay RPG semi-dirigé avec Maître du Jeu MJ et basé sur un univers fantastique inventé, inspiré de références comme Charmed, Da Vinci Code, Supernatural, etc...

 
Le Deal du moment : -28%
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes ...
Voir le deal
17.99 €

 | 
 

 Rue (Rome)

 
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
Le Créateur


Rue (Rome) Empty
Lun 26 Mai - 23:21

Rue (Rome) Rome

Une rue typique de la Ville Eternelle. On aperçoit au loin la coupole du Vatican.



Dernière édition par Le Créateur le Sam 18 Avr - 23:01, édité 1 fois
 
 
Âdhya Turvin

Âdhya Turvin


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Rue (Rome) Empty
Mer 11 Sep - 22:43

Lorsque le sol s'est matérialisé sous ses pieds, Âdhya s'est effondrée. A genoux au sol, elle essaya tant bien que mal de reprendre sa respiration et ses esprits. Il lui fallu faire appel à toute sa volonté pour se relever et se mettre à courir dans la rue face à elle. Une petite voix lui disait de ne pas rester là, de bouger rapidement. Elle n'avait aucune envie de découvrir si quelqu'un l'avait vu se matérialiser dans la rue, comme par enchantement. Après de longues minutes, elle s'arrêta de courir mais continua à tourner de rue en rue en marchant. Elle respirait difficilement, épuisée par les derniers évènements. Elle sentait une douleur sourde lui irradier le bras mais essaya de ne pas y prêter trop attention.
Ce n'est qu'au bout de longues minutes qu'elle se rendit compte qu'elle serrait toujours le disque dur dans sa main droite. Une succession d'image lui revînt alors en mémoire. Son réveil, le tatouage, le gamin inerte, les cuves, l'explosion et le disque dur. Tout s'était enchainer tellement vite. C'était comme si elle avait découvert un puzzle de 1000 pièces dont elle ne se souvenait pas l'existence.
La jeune femme sentait que le petit disque auquel elle se raccrochait était la clé de beaucoup de chose, et probablement de sa mémoire. Il lui fallait à tout prix y accéder. Seulement voilà, seule, sans contacts et sans argent dans les rues de Rome, c'était délicat. Et puis, il n'y avait pas que ça... Son ventre gargouillait, elle rêvait d'une bonne douche.
La simple évocation d'un repas chaud et d'une douche lui arracha une grimace. Non, il ne fallait pas penser à ça pour l'instant. Il fallait se concentrer sur le plus urgent ; le disque dur.
Une idée lui vînt alors.


Âdhya entra dans un internet café et se dirigea immédiatement au comptoir où un jeune hipster jouait à candy crush sur son téléphone.


- Salut. Je suis une touriste, je viens de me faire voler mon sac à dos avec tous mes papiers, mon passeport et mon argent. Est-ce que tu accepterai de me laisser une demi-heure sur un ordinateur pour que je puisse contacter mon amie Isaaz pour qu'elle m'envoie de l'argent ?

La jeune femme avait prononcé la rune "Isaaz" dans la phrase tout en faisant attention d'y mettre le ton. Il fallait à tout prix que le type la laisse accéder gratuitement à une ordinateur.
 
 
Lui
Maître du Jeu
Lui


Rue (Rome) Empty
Mer 18 Sep - 17:22

Vous entrez donc dans ce cybercafé avec la ferme intention d’y trouver les réponses que vous attendez.

Le lieu est un peu miteux, mais vous voyez aux reflets luisants de la console du bar qu’il est correctement tenu. Derrière le jeune hipster obnubilé par son jeu de téléphone ne vous remarque que lorsque vous lui adressez la parole.

Il sursaute, et vous répond dans un français approximatif :

Hipster a écrit:
C’est 4€ la demi-heure, et tu dois prendre une conso. Après si t’as perdu tes papiers je peux te …

Il s’effondre derrière le bar sous l’effet de votre invocation.

La voie est libre : le cyber café est désert. Vous pouvez pivoter vers votre droite et vous installer à l’un des ordinateurs disposés dans le renforcement de la pièce, sous les pâles de grand ventilateurs qui brassent l’air chaud et sec de Rome.
 
 
Âdhya Turvin

Âdhya Turvin


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Rue (Rome) Empty
Dim 6 Oct - 21:36

- Oups !

Âdhya se hissa en posant ses avant-bras sur le bar et jeta un œil derrière. Le type s'était effondré sous l'effet de son évocation. Elle, qui avait seulement voulu le rendre plus docile, l'avait complètement mis KO. Elle avait clairement sous-estimé la puissance de la chose.

La jeune femme finit par hausser les épaules, et fit le tour du bar. Elle s'assura que le type était allongé de manière à ce qu'on ne le voit pas côté client, puis elle partit s'installer à la première machine qu'elle vit. Heureusement qu'il n'y avait pas âme qui vive dans le cyber-café, elle aurait été bien emmerdé. Mais il fallait faire vite, elle ne pouvait pas savoir combien de temps elle aurait avant que le type se réveille. Si un nouveau client débarquait, elle pourrait toujours prétendre que le type était partit aux chiottes pour un moment… Ca lui ferait peut-être gagner quelques minutes. D'une main fébrile, Âdhyra brancha immédiatement le disque dur à l'ordinateur et ouvrit le dossier.
 
 
Lui
Maître du Jeu
Lui


Rue (Rome) Empty
Lun 28 Oct - 19:09

L'ambiance est lourde. Vous sentez une goutte de sueur perler sur votre dos. Dans ce cyber-café absolument vide, seuls les ventilateurs suspendus au plafond, et leurs petits congénères chargés de refroidir le matériel informatique brisent le silence.

Vous ouvrez une session, et connectez le disque dur au poste informatique.

Après un temps de chargement qui vous semble prendre plusieurs jours, une vingtaine de dossiers identifiés par une numérotation alphanumérique apparaissent. Vous en ouvrez un au hasard. Après une brève exploration, vous comprenez que chaque dossier correspond à un "prisonnier" du centre où vous vous trouviez, et comporte des rapports d'observation, des vidéos, et tout un tas de données d'identification et de suivi.

Plusieurs éléments attirent votre attention :


  1. Tous les prisonniers ont été "capturés" par l'organisation qui vous retenait, qui semble se désigner en tant qu'Ordre des Illuminatis.

  2. Tous les prisonniers étaient eux-aussi marqués d'une mystérieuse rune sous leur poignet. Vous réalisez qu'ils étaient tous des "semblables" à votre condition, identifiés comme des "Lectores".

  3. L'Ordre des Illuminatis avait vraisemblablement l'ambition de transformer les prisonniers en des créatures spéciales, dénommées Anges Noirs. Les caractéristiques physiques de ces créatures humanoïdes à l'instinct animal incluent une force physique et mentale redoutable, et la capacité à voyager instantanément d'un lieu à un autre.

  4. Ces créatures sont créées à partir de Lectores, et par le recours à un très lent processus qui commence par une phase d'assimilation en cellule (phase 1), puis se poursuit par une étape de mutation en cuve (phase 2). Vous comprenez que vous étiez en "phase 1", et que les cuves que vous avez pulvérisées avant de vous échapper servent à la "phase 2". Vous lisez également que l'assimilation consiste en la soumission du sujet à des test psychologiques pour identifier les failles de son esprit afin de l'anéantir. Vous comprenez alors le sens des épreuves qui vous ont été infligées dans la cellule 7CH, sur la base des péchés capitaux.

  5. Vous apprenez qu'il y a 2 mois, l'Ordre des Illuminatis à tenté de faire intervenir des sujets en processus de phase 2 "sur le terrain". L'opération s'est soldée par un échec. Une douzaine de victimes seraient à déplorer : en cause, l'impossibilité pour l'Ordre de contrôler les créatures façonnées pour être des machines de guerre. Néanmoins, un rapport récent fait mention d'une "découverte utile qui pourrait permettre de communiquer avec les Anges Noirs et leur donner des directives".


La lecture de tous ces éléments vous bouleverse. Vous n'en revenez pas. C'est tout simplement ahurissant. A la fois terrible, et en même temps tellement intrigant. Vous n'êtes donc pas seule dans votre condition de Lector... Qui a autorité sur cette organisation de salopards qu'est l'Ordre des Illuminatis ? Pourquoi créent-il cette race destructrice ? Il y a tellement de questions qui émergent dans votre esprit. Mais une question surpasse toutes les autres : pourquoi vous ? Et surtout comment ? Car vous n'avez aucun souvenir. Vous savez que les réponses, ou une partie d'entre-elles se trouvent sur ce disque, probablement dans le dossier intitulé AT-7CH.

Vous regarder l'heure : vous avez passé près de 90 minutes dans vos recherches. Le cyber-café est toujours vide, son serveur toujours endormi, et la nuit est tombée. Vous décidez de faire une petite pause et d'aller vous servir à boire, voire de grignoter quelque chose : cela fait littéralement une éternité que vous n'avez rien mangé.

Vous reprendrez ensuite vos recherches sur le disque dur, plus que déterminée à ouvrir votre dossier, et à vous plonger dans votre passé...
 
 
Âdhya Turvin

Âdhya Turvin


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Rue (Rome) Empty
Mar 21 Avr - 21:52

Les informations qui défilaient à l'écran étaient toutes plus incroyables les unes que les autres. Âdhya avait de la peine à réaliser ce que toutes ces données signifiaient. Tout ceci était incroyable, surréaliste. La puissance de cette organisation lui faisait froid dans le dos. Un mélange de dégoût et de colère montait en elle à mesure qu'elle découvrait toute l'étendue de leurs actions. Elle qui pensait trouver des réponses, elle se rendit compte que de nombreuses nouvelles questions étaient nées de ces recherches.

Lorsque Âdhya leva le nez, son corps était raide et une douleur dans la nuque lui indiqua qu'elle était plongée dans ses recherches depuis beaucoup trop longtemps. Quand elle vit l'heure, elle comprit qu'elle était restée plus de une heure trente dans le cyber-café. Par chance, personne n'était entré dans le lieu qui restait désert. Son estomac grondait et elle était épuisée. Il fallait qu'elle aille s'acheter à manger et qu'elle se repose. Puis elle se souvînt qu'elle n'avait pas d'argent ni ses papiers.

La jeune femme se leva, débrancha le disque dur et d'un pas déterminé, elle fit le tour du bar qui servait d'accueil. Le jeune était toujours dans les vapes. Tant mieux. Il avait laissé son sac à dos au pied de la chaise. Âdhya en visa le contenu au pied du type, puis regarda autour d'elle. Elle vit un vieil ordinateur portable et son chargeur. Sans hésiter plus longuement, elle le glissa dans le sac à dos, puis pris quelques billets dans la caisse. Âdhya n'en pris pas plus qu'il n'en fallait, juste de quoi manger, se loger et prendre un ticket de train. Puis, elle se mit en quête de nourriture. Elle trouva quelques barres de chocolats et des gâteaux apéro périmés qu'elle glissa dans son sac. Enfin, la jeune femme écrivit un mot sur un post it :
" Je t'ai emprunté deux-trois trucs. Je te redonnerai tout ça dès que je le pourrais. Promis. Merci."

Elle colla le post-it sur le front du garçon et sorti du cyber-café. Âdhya leva le nez vers l'enseigne et mémorisa le nom du lieu : Dr.Robot. Oui, un jour quand elle aura assez d'argent, elle les remboursera. Elle s'en fit la promesse. Mais pour l'instant, elle n'avait pas le choix. Et elle avait d'autres choses plus urgentes à régler.

D'un pas décidé, elle traversa la rue et marcha longuement en grignotant ses barres de chocolat. Ces friandises ne faisaient clairement pas l'office de repas, mais le sucre lui permit de reprendre un peu des forces et d'éclaircir ses idées engourdies par les derniers événements.
Pour la première fois qu'elle était apparue à la surface, en pleine rue, elle se mit à réfléchir à ce qui venait de lui arriver. Ou plutôt "où" cela lui était arrivé. Pourquoi diable la rune l'avait fait apparaître à cet endroit, en pleine rue, à Rome ? Elle ne connaissait pas Rome, et encore moins la rue où elle était apparue. C'est alors que Âdhya se figea. Elle se souvînt tout à coup du lieu où elle était enfermée : des souterrains. Et si.. et si ceux-ci se situaient précisément sous l'endroit exact où elle était apparue ? C'était d'une logique implacable et pourtant, embarquée par les événements, elle n'y avait pas pensé une seule seconde. Elle qui avait bêtement pensé qu'en voyant la lumière du soleil, elle serait libre. Non, ils pouvaient se mettre aisément à sa recherche. Ils étaient probablement déjà à ses trousses. Et s'ils la rattrapaient ? La terreur provoquée par cette idée lui retourna l'estomac. Il fallait qu'elle s'enfuit ! Immédiatement !
Elle avait perdu une heure trente. Ils avaient tellement d'avance sur elle. Si elle se rendait à la gare, ils l'attendraient peut-être déjà là-bas. Dépitée, Âdhya prit une profonde inspiration et sortit une nouvelle barre de chocolat pour se calmer.
Finalement, elle choisit de se diriger vers la gare routière. A Rome, il y avait probablement des bus à toute heure pour n'importe quelle destination. Il fallait seulement qu'elle s'éloigne de Rome.

 
 
Lui
Maître du Jeu
Lui


Rue (Rome) Empty
Lun 27 Avr - 20:49

Après une bonne marche de près de 3 kilomètres à pied, vous arrivez à la gare routière de Rome. Il s’agit d’un grand parking à bus, entassés sous une structure de tôle très peu charmante. Il n’y a pas d’âme qui vive. Il est 21h. Vous pestez. Dormir dans la rue ne vous enchante guère, et le quartier semble mal fréquenté. Vous avez en effet croisé plusieurs gang de toxico sur votre chemin. D’ailleurs, l’un d’eux se dirige vers vous. Vous hâtez le pas, quand soudain vous entendez un moteur vrombir et des phares s’allumer. Sans une once d’hésitation vous faites de grand signes au bus, et vous précipitez dedans avant que la porte ne se referme.

Le bus est presque désert : vous comptez seulement 8 personnes, la plupart sont emmitouflées dans leur manteau et somnolent.

Le chauffeur annonce la destination : Paris, 17h de trajet. Vous parvenez à faire l’appoint, à votre grand soulagement, et vous embarquez pour la France.

A peine arrivée sur votre siège, que vous avez soigneusement choisi pour minimiser les nuisances du transport, vous vous effondrez. Après tout, combien de mois avez vous passé sans une réelle nuit de sommeil ?

Vous vous réveillez 7 heures plus tard, alors que le bus vient de dépasser Parme et que le soleil se lève sur le paysage typique du Nord de l’Italie. Le conducteur du bus a mis de la musique, très certainement pour réveiller doucement les passagers en vue d’un arrêt en station service, pause de circonstance car votre ventre réclame un petit déjeuner.

Musique du bus:
 

Vous avalez un cornetto, ce croissant italien et buvez un bon café, avant de rembarquer dans ce bus de la salvation. C’est étrange, mais vous vous sentez en sécurité dorénavant, pour la première fois depuis très longtemps.

Vous décidez de profiter du Wifi du bus et du temps restant du trajet pour poursuivre vos recherches.

A ce stade, vous pouvez option 1 : explorer le fameux dossier AT-7CH, ou option 2 : faire des recherches sur cette organisation des « Illuminatis » sur le net.


Dernière édition par Lui le Mar 9 Juin - 14:49, édité 1 fois
 
 
Âdhya Turvin

Âdhya Turvin


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Rue (Rome) Empty
Lun 8 Juin - 23:30

Lorsque Âdhya ouvrit les yeux, un long filet de bave barbouillait la vitre à travers laquelle le soleil matinal commençait à s'aventurer. La jeune femme ne se rendit pas compte qu'elle avait les striures du climatisateur du bus imprimées sur la joue gauche lorsqu'elle se redressa. Jetant un regard de déterré autour d'elle, il lui fallu de longues secondes pour se souvenir où elle était.

New-York. Les sous-sols. Les cuves. Le cyber-café. La gare routière. Le bus.

Ses neurones se connectèrent avec la lenteur d'un modem première génération pour reformer la chronologie improbable qui l'avait fait s'asseoir dans ce bus.




Il lui fallu l'aide d'un café au goût douteux pissé par une machine vétuste pour finir de se réveiller pleinement. De retour dans le bus, Âdhya avait retrouvé toutes ses facultés intellectuelles et elle brûlait d'envie de les mettre à rude épreuve avec l'étude du disque dur. L'objet, qui ne la quittait jamais où qu'elle aille se retrouva rapidement branché à l'ordinateur volé emprunté. C'était une machine un peu vieille mais qui semblait faire l'affaire. Les dizaines d'onglets internet et les fichiers explicites présent dans le dossier téléchargement lui fit comprendre l'usage premier que son propriétaire en avait. Elle regarda un instant le clavier avec dégoût, puis haussa les épaules et n'y prêta plus attention.

D'un doigt fébrile, elle ouvrit le disque dur et le dossier AT-7CH.
 
 
Lui
Maître du Jeu
Lui


Rue (Rome) Empty
Lun 29 Juin - 22:27

Vous ouvrez donc le fameux dossier, non sans une bonne dose d'appréhension. 

Vous découvrez d'abord un sous-dossier comprenant des enregistrements vidéo. Il y en a une bonne vingtaine. Cela vous glace le sang, mais vous prenez votre courage à deux mains, et ouvrez le premier. 

La vidéo est filmée par une caméra installée dans ce que vous savez être votre cellule, à Rome. La grand cuve dans laquelle vous vous êtes éveillée il y a quelques heures est vide. Soudain, un homme arrive, puis deux autres. Ils encadrent une personne qui se débat. Vous apercevez son visage, un visage fatigué, terrifié, tragique : votre visage. Ils forcent la jeune femme, ou plutôt ils vous forcent à vous installer dans la cuve. Le premier homme marmonne quelques mots puis vous vous voyez perdre connaissance. 

Vous arrêtez la vidéo, dégoutée par les traitements infligés par vos geôliers. Inconsciemment, vous passez votre pouce sur votre flanc droit, là où un tuyau entrait dans votre corps quelques heures auparavant. Aussi intriguée qu'effrayée, vous décidez malgré tout d'ouvrir une deuxième vidéo. 

Dans celle-ci, vous êtes plongée dans votre cuve. Deux hommes et une femme à la chevelure blanche semblent vous parler. Le long sommeil auquel il vous ont condamné est visiblement agité : vous vous débattez comme d'un cauchemar. La vidéo dure plusieurs heures, et en avance rapide, vous constatez que le scénario est d'une platitude ennuyante. Le vous d'il y a quelques heures continue à se débattre, jusqu'à ce que l'exercice cesse et que les geôliers quittent la cellule.

Le visionnage d'une troisième vidéo, similaire à la seconde, confirme votre instinct : vous avez bien été enfermée dans ce lieu lugubre pour qu'on pratique des expérience sur vous, et sur vos Dons.

Vous revenez à la racine du dossier AT-7CH. Un sous-dossier "Informations" attire votre attention. Vous cliquez, le doigt fébrile, et découvrez une fiche de renseignements. 

Fiche a écrit:
Père : Luukas Turvin, sans don. 
Mère : Amy Stevenson, Lectore.

C'est un premier choc, pour vous : votre mère aurait donc eu les mêmes dons que vous ? Mais pourquoi ? Cela signifie qu'elle vous l'aurait dissimulé, mais aussi qu'elle aurait été au courant pour votre propre Don ?! Comment serait-ce possible ? Tant de questions s'ajoutent à la liste de vos interrogations.

Vous poursuivez, espérant trouver de nouvelles réponses, plutôt que de susciter des questions.

Fiche a écrit:
Potentiel : +++ (*10% des sujets les plus prometteurs)
Programme d'affectation : Anges Noirs
Commentaires (apposé il y a 2 mois et 13 jours) : Difficulté à basculer en phase 2 : verrous d'esprit forts. 

Vous faîtes le lien avec les premières informations récupérées au cyber-café. Ces tarés avaient bien l'intention de transformer des êtres vivants en ces créatures abominables, mi-humaines mi-lézardes, que vous avez découvert dans la salle des cuves, où vous avez récupéré ce disque dur, et que vous avez détruite. Autre observation, visiblement, la secte aurait eu des difficultés à progresser dans votre processus d'assimilation, en cause, votre remarquable résilience. C'est déjà une bonne nouvelle.

Rappel des éléments que vous avez appris au cyber-café:
 

Vous poursuivez la lecture, impatiente d'en finir et en même temps d'en savoir plus.  :Vous avez appris beaucoup de choses bouleversantes, mais celle que vous allez apprendre maintenant va vous porter un coup très dur.

Fiche a écrit:
Date d'acquisition : 2013
Montant de la transaction : 2 000 000 € (*versée aux parents)

...

Vous êtes abasourdie, écrasée par le poids de cette révélation. D'après ce document, vous auriez été vendue par vos parents à cette espèce de secte. Comment est-ce possible ? Comment des parents aussi ouverts, aussi aimant que les votres, en seraient venus à VENDRE leur fille à une secte de dégénérés ?! 

Vous mettez un bon quart d'heure à reprendre vos esprits. 

La date "d'acquisition", c'est-à-dire celle du début de votre captivité coïncide avec la terrible coulée de boue meurtrière de Leh, au Népal, qui vous hante autant qu'elle vous attriste, car vous y avez perdu votre ami d'enfance, Dorjey (ndlr : pour les lecteurs non-aguerris, consultez le l'histoire personnelle d'Âdhya pour vous renseigner sur cette catastrophe). Votre enlèvement monnayé aurait-il un lien avec cet évènement tragique ? 

Pour ajouter au trouble qui vous entoure, vous constatez que vous n'avez aucun souvenir d'une quelconque transaction, ni même d'avoir été enlevée et transportée à Rome. Dans votre souvenir, vous étiez restée 6 mois à Leh pour faire du bénévolat, aviez rencontré celle que vous considéré comme votre petite soeur, Tashi, puis étiez partie en voyage, en Inde, en Finlande, en France, et... aux Etats-Unis... Dans les rues de New-York... Là où vous pensiez vous trouver il y a quelques heures encore... Se pourrait-il que vos souvenirs soient factices ? Vous êtes perdue, littéralement.

Perdue, mais pas abattue. Bien au contraire, vous êtes furieuse contre les Illuminatis, contre vos parents, et même contre tous ces cons qui vous entourent dans ce bus filant vers Paris, sans se douter de rien, alors que vous avez subi les pires atrocités pendant des années. Vous êtes déterminée à élucider toutes les zones d'ombres qui vous entourent. Votre mémoire a été effacée, mais à partir de quel moment ? Qu'est-ce qui est réel, et qu'est-ce qui est inventé ? Vos parents sont-ils seulement les hippies dont vous avez le souvenir ? 

Vous savez que ce qui se dresse en face de vous, cette organisation qui semble millénaire, est extrêmement puissant. Vous en êtes consciente. Pour trouvez vos réponses, vous avez besoin d'aide, et pour trouver cette aide, vous devez déjà mettre la main sur quelqu'un qui connaisse l'existence de l'Ordre des Illuminatis. Alors que la frontière française a été dépassée par le bus et que le paysage change petit à petit, vous ne levez même pas la tête de l'ordinateur, et vous décidez de faire des recherches sur le web sur les Illuminatis.

Commentaire:
 
 
 
Contenu sponsorisé




Rue (Rome) Empty

 
 
 

Rue (Rome)

  
Page 1 sur 1