AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Novus est un forum de roleplay RPG semi-dirigé avec Maître du Jeu MJ et basé sur un univers fantastique inventé, inspiré de références comme Charmed, Da Vinci Code, Supernatural, etc...

 
-29%
Le deal à ne pas rater :
Maillot Nike NBA Swingman – Stephen Curry Warriors Icon Edition
64 € 90 €
Voir le deal

 | 
 

 Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil)

 
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
Le Créateur


Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil) Empty
Dim 19 Avr - 18:38

Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil) Rio110

Dans le quartier de Santa Teresa, sur les hauteurs de Rio de Janeiro, en contrebas du Morro dos Prazeres, cette propriété a été louée - officiellement - par un jeune américain de la Silicon Valley, en séminaire avec son équipe de geeks aux claviers d'or. Le domaine dispose de six chambres et autant de salles de bain, deux salons, une salle de billard, et de deux terrasses Sud et Est, agrémentée pour la première d'une piscine et d'un spa, et offrant pour la seconde un panorama idyllique sur la Baie de Guanabara. Bienvenue dans le quartier de campagne de la Fondation Vevey.


Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil) Rio210

Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil) Rio310
 
 
Lui
Maître du Jeu
Lui


Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil) Empty
Lun 20 Avr - 12:30


Le franchissement de la frontière pour l'équipe Oxomo s'est déroulé sans incident notable, malgré la petite appréhension de certains participants à l'opération au moment du contrôle des passeports.

Liam a pu pratiquer son anglais marqué par un faux accent espagnol, tandis qu'Edward a été contraint de hausser le ton contre son chauffeur de taxi qui souhaitait l'arnaquer dans le paiement de sa course. Clara, débrouillarde, a décidé de rentrer pleinement dans la peau de son personnage d'étudiante et de prendre le bus pour se rendre à Santa Teresa.

A 18h, l'équipe dispersée est réunie dans le hall de la magnifique maison, louée par un prête nom pour garder l'anonymat de ses occupants.

D'un commun accord, tout le monde décide d'une visite rapide des lieux exceptionnels, suivi d'un temps de repos individuel avant de se retrouver pour dîner et assister un briefing de l'opération qui se déroulera le lendemain.
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
Arthur de Vevey


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil) Empty
Lun 1 Juin - 18:35

C’est avec un soulagement palpable que Arthur ferma la porte de sa chambre. Après ce long voyage, et le décalage horaires, il ne se sentait pas en excellente forme. Il avait même un léger mal de crâne dont il ne s’avouait pas qu’il était dû aux boissons consommées dans l’avion. Quoiqu’il en soit, la nuit de ce soir serait très réparatrice.

A leur arrivée à Rio, chaque agent était entré dans la peau du personnage que les équipes tactiques du siège, à Paris, leur avait savamment attribué. La mascarade fut exécutée avec minutie, si bien que le passage de la frontière et l’arrivée à la résidence se passa sans autre incident que ceux de la vie de tous les jours, pour des touristes, universitaires et étudiants voyageant au Brésil.

La résidence était somptueuse, mais Arthur, habitué aux destinations de cachet, n’y prêtait pas vraiment attention. Il était rompu aux grandes cours de marbre, aux colonnes d’albâtres, aux peintures centenaires, aux équipements de bien-être dernière génération, etc. A vrai dire, c’est surtout sa discrétion qui avait conduit la Fondation à sélectionner cette résidence : dissimulée dans les hauteurs de Rio, elle était à l’abris des regards indiscrets, y compris sur la toile puisque la location avait été opérée par un prête-nom.

Arthur posa ses affaires sur le lit, se déshabilla puis entra dans la salle de bains, une grande pièce lumineuse qui offrait un superbe panorama sur la Baie de Rio, et sur la ville dont les lumières commençaient à scintiller dans la nuit tombante. Il prit une longue douche revigorante. Chez les de Vevey, l’eau clarifiait toujours les idées : les plus grands plans de la famille avaient été réfléchis sous une douche, dans une baignoire, ou au bord d’une piscine. Elle avait comme une vertu curatrice, apaisante, clairvoyante. Aussi, lorsque l’héritier des de Vevey sortit de sa salle de bains, son mal de tête était parti.

Une serviette autour de la taille en guise de seul vêtement, il consulta sa montre, posée sur sa table de nuit. L’équipe avait convenu de se retrouver vers 20h pour dîner. Il lui restait une bonne demi-heure de battement. Il récupéra son téléphone, composa le numéro d’une boîte vocale cryptée, et y laissa un message.


- Bon anniversaire Maman, je te rappelle un peu plus tard, ou plutôt un peu moins tôt. Il est tout juste minuit passé en Italie.

Après avoir raccroché, il effaça la mention de cet appel de son journal d’appels, puis récupéra un carnet d’écriture. Toujours vêtu de son simple pagne blanc, il s’adossa à la grande fenêtre de la chambre qui donnait sur la piscine. Une douce musique tropicale - celle de la faune environnante, toucans, coatis, singes, grenouilles et insectes nocturnes - se jouait tout autour de la maison et la plongeait dans une atmosphère magique. Il révisa dans cette posture les derniers détails du plan d’action pour la mission, qu'il comptait présenter ce soir.

Ô belle Oxomo, déesse de la nuit et du secret, nous voilà.
 
 
Clara Royer

Clara Royer


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion mentale
Allégeance: Inconnue

Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil) Empty
Lun 1 Juin - 20:16

Le vol jusqu’au Brésil, bien qu’assez long, était pourtant passé très vite. Il faut dire que l’excitation, l’appréhension et l’alcool avaient fortement contribué à cette distorsion du temps.

Une fois tous arrivés à bon aéroport (excellente vanne, j’avoue je suis d’humeur taquine – peut-être Liam a-t-il déjà une influence sur mon humour), je décide de me mettre à fond dans mon personnage ; c’est pourquoi je choisis de voyager en bus, me permettant au passage de profiter des paysages, et d’écouter parler les autochtones, afin de parfaire les quelques notions de portugais acquises durant le voyage.
De fait, l’excitation m’avait empêchée de me rendre compte de l’état de fatigue dans lequel se trouvait mon corps : pour cette raison, quel ne fût pas mon soulagement lorsqu’enfin je posai un pied sur la magnifique propriété, habilement cachée des yeux indiscrets, dans laquelle nous allions avoir la chance de loger. Bien sûr, nous étions là pour une mission importante, et le repos ne serait sûrement pas au programme : c’est pourquoi cette soirée et cette nuit sont primordiales, et il était donc indispensable d’en profiter à fond pour se délasser.

Le repas était prévu à 20h ; d’ici là, quartier libre. Il était assez évident que bon nombre des membres de l’équipe allaient vouloir prendre une douche dans les plus brefs délais, et je n’allais certainement pas déroger à cette règle ! J’entrai dans ma chambre, et comme d’habitude :


- Putain ! – pardon pour le langage un peu châtié, mais il faut dire que je n’ai pas été élevée chez les bourgeois, et c’est comme ça que j’exprime ma surprise, surtout quand je suis enfin seule – Une fois n’est pas coutume, ils ne sont pas foutus de nous, quel luxe !

Par habitude, je ne peux m’empêcher d’inspecter toute la pièce pour repérer d’éventuelles failles de sécurité, les sorties, bref, tout ce qui pourrait servir en cas de fuite précipitée ou d’attaque nocturne. Une fois mes rituels accomplis, je me déleste de mes vêtements (certes très chics, et toujours plus confortables que les frusques auxquelles je suis habituée, mais quand même), et décide de me faire couler un bain. J’hésite un peu avant de m’y plonger : chez moi, je n’ai pas l’eau chaude, et je n’ai même pas souvenir d’avoir déjà pu prendre un bain chaud dans ma vie. Prenant mon courage à deux mains, je plonge brutalement ma jambe gauche dans l’eau. Le gémissement qui sort de ma bouche, totalement involontaire, me surprends, et je vois mes joues prendre une couleur rouge vif dans le miroir situé juste à ma gauche. Honteuse, et en même temps très détendue, je m’empresse de me glisser entièrement dans le bain, et m’y allonge confortablement, regardant l’eau déformer mes courbes.
Pour un peu, je baisserais presque ma garde, mais ce serait aller à l’encontre de ma nature ; je profite donc de ce moment de détente tout en restant à l’écoute du moindre bruit suspect.

Une fois sortie du bain, séchée puis parfumée, il est déjà presque 20h, et je ne peux décemment pas me présenter à mes collègues avec cette « tenue » (d’autant que cela en déstabiliserait plus d’un). Pariant donc sur la folie des grandeurs de la fondation, j’ouvre mon dressing : bingo ! J’opte donc pour une magnifique (et coûteuse manifestement) robe longue bleu marine, dos nu et fendue à la jambe gauche, et visiblement en soie (c’est vraiment pas tous les jours qu’on voit des fringues de ce genre).

J’arrange mes cheveux en chignon haut, laissant une mèche épaisse de cheveux orner mon visage. Pour seul maquillage, un trait d’eye-liner et du mascara ; en revanche, je n’hésite pas à recouvrir allègrement ma cicatrice au bras avec du fond de teint.
Ne reste plus qu’à enfiler mes escarpins noirs, et à rejoindre le reste de l’équipe pour le repas.
 
 
Contenu sponsorisé




Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil) Empty

 
 
 

Propriété luxueuse à Rio de Janeiro (Brésil)

  
Page 1 sur 1